Parcours depuis 1974…

Pole hier et ajd

Jean-Paul Deneyer est né le 12 juillet 1957 de parents flamands bilingues, tout ce qu'il y a de plus belge. Il grandit à Enghien, une petite ville bourgeoise sur la frontière linguistique.

À 15 ans, Jean-Paul commence à gratter sur la guitare de son frère et écrit très vite ses premières chansons. C'est en 1974 que tout commence avec une première partie de Julos Beaucarne de passage à la Maison des Jeunes.
À partir de cet évènement, le virus « chanson » ne le quittera plus et Jean-Paul enchaine en 1975 avec le prix du public au « festival de la source » de Leuze qui sera aussi la rencontre avec Jofroi. S'en suivra des premières parties de Jofroi, Paul Louka, Jean Vallée.

Jean-Paul entame la tournée des Maisons de Jeunes, Centres culturels et autres Cercles d'étudiants. Un 45 tours en 1979 ne marquera pas l'histoire, et début des années 80, Jean-Paul doit prendre soins de la famille et payer son électricité comme tout le monde. Il va donc ranger quelques temps sa guitare sans cesser d'écrire pour autant.

Il reprend la scène en 2000 et passe par quelques cabarets bruxellois. Il participe à quelques concours et ses chansons humoristiques lui permettent de se retrouver finaliste au Festival au Rire de Rochefort.
Jean-Paul réalise alors un premier CD autoproduit de 6 chansons avec comme titre principal : « Tout s'arrange ».

D'autres concours en 2001 lui permettent de remporter le prix de la Communauté Française de Belgique pour la qualité du texte avec « Afghane ».
Ce sera l'occasion d'un 2e CD autoproduit de 6 chansons. Finaliste au concours international de la chanson française « Grand Prix Yves Montant » à Lille, avec la chanson : « Bien mal acquis ».

En 2003, réalisation d'un 3è CD autoproduit de 4 chansons avec comme titre principal : « Des parents qui s'aiment ».

Mise en compil sur un CD de 14 chansons en autoproduction.

2004, Jean-Paul chante, enchaine quelques concerts et retrouve avec plaisir Philippe Anciaux qui l'invite au Centre Culturel de Seraing.
Dans la même année, Jean-Paul participe aux rencontres internationales de la chanson organisées alternativement en France et en Belgique par Étincelles Productions. Il y remporte le premier prix du jury.

2005, Jean-Paul repasse la frontière et va chercher le premier prix du public au concours de la chanson française, parrainé par la SACEM et organisé par le service culturel de la ville de Savigny-sur-Orge (Paris).

En novembre, réception d'un mot sympa de Linda Lemay, coup de cœur pour « Des parents qui s'aiment ».

2006, Jean-Paul travaille avec ses amis musiciens sur son nouveau CD. Sortie novembre d'un premier album autoproduit en bonne et due forme. Le CD s'intitule « Il y a un chemin » et comprend onze nouvelles chansons.

2007, passage à mi-temps dans son boulot avec l'espoir de pouvoir professionnaliser, du moins partiellement, sa passion.

2009, après 2 ans de hauts et de bas, dûs à quelques perturbations familiales, Jean-Paul relance la machine avec une chanson particulière qui ne pouvait pas trop attendre. La chanson « XVI moins XVI » avec la quelle il réalise un clip image visible sur youtube. Un single suivra avec une reprise de « Des parents qui s'aiment » en 2e titre. Animation d'ateliers d'écritures.

2010, Jean-Paul reprend la scène en mars avec 2 nouveaux musiciens. Le conrebassiste Fred Wauters et le pianiste arrangeur, Laurent Beeckmans remplacé entre temps par l'accordéoniste Philippe Hacardiaux. Premier prix à Lille « Concours international Yves Montand » en novembre.

2011, participation au concours pour paroliers du Festival « La petite vallée » au Québec avec les éloges du jury de sélection et une cote de 83%.

Enregistrement durant l'été d'un nouvel album en autoproduction. Sorti le 18 octobre 2011 et comprenant 12 nouvelles chansons, le CD s'appelle; « En harmonie »

2016, Jean-Paul apprend qu'il est écouté à 4267 km d'Ehghien. Il passe dans l'émission Jambon beurre dans L’Archipel Saint-Pierre et Miquelon.